Le mot de l'Ambassadeur

A picture is displayed.

Chers internautes du site de l’Ambassade du Japon à Madagascar, soyez les bienvenus. En tant qu’Ambassadeur du Japon à Madagascar depuis juillet 2016, permettez-moi de vous adresser quelques mots.

Les relations bilatérales entre le Japon et Madagascar actuellement prennent le vent en poupe. Nous devons cet élan largement à la stabilité politique dans la Grande île et à l’assainissement de sa gestion macro-économique. Depuis la tenue des élections présidentielles et législatives en 2013, Madagascar a réussi à restaurer la quasi-totalité des institutions constitutionnelles. Le Gouvernement du Japon s’en félicite et soutient Son Excellence Monsieur Hery RAJAONARIMAMPIANINA, le Président de la République dans ses efforts de progresser sur la feuille de route pour la sortie de la crise et d’orienter le pays vers le développement durable et inclusif.

De notre côté, le Japon continue à approfondir sa diplomatie coopérative vers l’Afrique surtout dans le cadre de la TICAD, Tokyo International Conference on African Development. En août dernier, le Japon a organisé, conjointement avec d’autres partenaires, le Sommet de la TICAD VI à Nairobi au Kenya, que SEM le Président de la République malgache a honoré de sa présence. Au cours de ce sommet, le Premier Ministre japonais, M. Shinzo ABE a manifesté l’engagement de 45, 2 milliards de Yen, soit équivalent d’environ 370 millions de dollars, pour le projet d’extension du port de Toamasina. Une fois réalisé, ce plus grand projet auquel le Japon ne se soit jamais engagé sur la Grande île, augmentera la capacité du port à plus de deux fois qu’aujourd’hui. Cet engagement de grand envergure et à longue haleine témoigne d’une confiance profonde que Madagascar actuel inspire au Japon.

Le vrai moteur de la croissance durable est le secteur privé. Comme nos économies sont de nature complémentaire l’une à l’autre, le commerce et les investissements qui nous lient ne manqueront pas être mutuellement bénéfiques. Par exemple, le projet d’Ambatovy, dont la Sumitomo Corporation est un des trois principaux actionnaires, représente à lui seul plus de 30% des recettes en devises étrangers de ce pays. En même temps, la Grande île est devenue le plus grand fournisseur du Nickel pour le Japon grâce aux activités de la même société. Comme la potentialité à valoriser reste énorme, une des missions cardinales pour moi est de renforcer les liens entre les secteurs privés de nos deux pays sur une base stable et prévisible.

Le volet culturel est aussi essentiel pour ancrer nos relations dans une base profonde et solide. J’ai constaté de vrais intérêts à la culture japonaise chez les Malgaches. Le nombre des apprenants malgaches de la langue japonaise est le plus grand parmi les pays africains sauf la Côte d’Ivoire. En février 2016, un bâtiment d’audio-visuel pour l’apprentissage de la langue japonaise a été inauguré au sein de l’Université d’Antananarivo avec la contribution financière du Japon. Les pratiquants des arts martiaux d’origine japonaise sont nombreux. Je suis frappé par leur compréhension authentique de ces arts. D’autres aspects du pays de soleil levant, tels que Manga, jeux de Gô, jeux de vidéo, sont également bien accueils ici à Grande île.Mon équipe et moi sommes ravis de promouvoir davantage ce volet culturel avec nos chers amis malgaches.

Ichiro OGASAWARA, Ambassadeur du Japon